Vous êtes dans : Accueil > Espace entrepreneurs > Actualités > ZOOM SUR... Linpac Packaging

ZOOM SUR... Linpac Packaging

© l'usine nouvelle

Linpac Packaging a engagé un nouveau programme d'investissement qui portera sur la création d'une nouvelle ligne de fabrication de films plastiques.

Chiffres clés

La société Linpack Packaging produit chaque année 50 000 tonnes de films plastiques alimentaires à Noyal-Pontivy. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 135 millions d'euros en 2017 (prévisionnel 2018 : 149 millions d'euros). La société emploie 420 salariés. L'entreprise est filiale du groupe britannique Linpac Packaging Limited qui est passé en 2017 sous pavillon allemand. Il a en effet été repris par Klöckner Pentaplast basé à Montabaur. Ce groupe également spécialisé dans les films plastiques répartit ses activités entre 30 implantations différentes.

12 millions d'euros pour un nouveau bâtiment et une nouvelle machine

Un nouveau bâtiment de 1 500 m² a été construit pour le stockage des produits entre septembre 2017 et janvier 2018. Le bâtiment de 700 m² qui accueillait ces produits, désormais vide, est en cours de rehaussement sur 400 m², et sur une hauteur de 26 mètres (6 millions d'euros). Les travaux ont débuté mi-janvier et seront terminés à l'automne pour recevoir, depuis l'Europe et l'Amérique du Nord, les différents éléments qui seront assemblés pour la mise en route de la nouvelle machine (6 millions d'euros). "Ce nouvel équipement va permettre d'augmenter la capacité de production de films de longue conservation des denrées alimentaires de plus de 6 000 tonnes par an" indique Eric Hamon, responsable des opérations du site de Linpac Packaging Noyal-Pontivy. "Les équipements seront pilotés par des employés expérimentés qui approfondissent actuellement leur expertise sur ce type de procédé de fabrication."

Une entreprise à la pointe de l'innovation

L'acquisition en juillet dernier du groupe Linpac par l'américain Klöckner Pentaplast a boosté les investissements sur le site. "Les dirigeants de kp ont tout de suite été séduits par ce projet" poursuit le responsable des opérations qui rappelle que le site noyalais est également à la pointe de l'innovation dans la réduction des épaisseurs des films alimentaires. Et la société ne compte d'ailleurs pas en rester là. "Nous avons d'autres projets dans nos cartons, qui devraient, au moins pour l'un d'entre eux, voir le jour dans les trois ans qui viennent". De bon augure pour le bassin pontivien.

  • Haut de page