Vous êtes dans : Accueil > Espace entrepreneurs > Actualités > Robichon investit sur le site de Saint-Thuriau

Robichon investit sur le site de Saint-Thuriau

© Ouest-France

L'entreprise de 77 salariés spécialisée dans l'élaboration de produits cuisinés à base de volailles a notamment investit dans l'extension de son bâtiment.

Domaine d'activité

Créée en 1995, l’entreprise exerçait initialement une activité de "saucisserie" à destination principalement de l'export (Russie). A partir de 2001, l'activité de l'entreprise Robichon se recentre sur la fabrication de viandes élaborées multi espèces. Le site de Saint-Thuriau est lui spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de produits élaborés cuits essentiellement de volailles. Cuits, frais ou surgelés, les produits sont calibrés et portionnés. Les types de cuisson sont divers : vapeur, rôti, grillé, mariné. Les produits peuvent être piécés, entiers, cubés, émincés, tranchés sous des formes variées. 95 % des destinataires des produits fabriqués par l'entreprise Robichon concernent la restauration hors foyer et les produits alimentaires intermédiaires à destination des industriels.

Programme d'investissement

La société Robichon va investir 14 millions d'euros dans une modernisation de son outil de production. L'investissement comprend la création et la modernisation de lignes de production ainsi que des investissements immobiliers dont une extension du bâtiment de 600 m² subventionnée par Pontivy Communauté à hauteur de 100 000 €. L'objectif est d'augmenter les volumes de production pour passer de 4 500 à 6 000 tonnes de produits cuisinés par an

Effets attendus

L’objectif de cet investissement est de conquérir de nouvelles parts de marché (80 % des PAI est importé) à l’appui d’un matériel plus performant qui permettra d’améliorer les flux de matières (2 % de gain sur les rendements), les flux de personnel et les flux d’air. L’entreprise souhaite également améliorer la DLC des produits par la maîtrise des flux d’air. La société prévoit la création de sept emplois sur une période de trois ans.

  • Haut de page