Vous êtes dans : Accueil > Espace entrepreneurs > Actualités > Objectif 0 pesticide aux abords des entreprises

Objectif 0 pesticide aux abords des entreprises

Le SAGE Blavet invite les entreprises à ne pas utiliser de pesticides dans l’entretien des abords de leurs bâtiments. Et sur ce sujet des pesticides et de leurs alternatives, une opération, intitulée « le Blavet au naturel », propose des rendez-vous, ouverts à tous, du 17 mars au 2 avril.

Des collectivités montrent l’exemple

Sur le secteur, la ville de Pontivy et 4 autres communes : Kergrist, Le Sourn, Sainte Brigitte et Silfiac ont reçu le prix « Zéro phyto » de la Région Bretagne pour avoir complètement abandonné l’usage des pesticides dans l’entretien de leurs espaces publics.

Pontivy communauté a aussi reçu ce prix « Zéro phyto » en janvier 2017, récompensant ainsi ses pratiques respectueuses mises en œuvre depuis plusieurs années : les services intercommunaux ont en effet banni l’usage des pesticides en 2008, à l’époque même où l’intercommunalité accompagnait les communes dans l’élaboration des plans de désherbage. Désormais, Pontivy Communauté privilégie les désherbages mécaniques, manuels et d’autres méthodes comme le paillage, le recours aux plantes couvre-sol ou plus récemment l’écopâturage, testé avec succès près du spadium.

 

Le SAGE Blavet, un outil pour une meilleure qualité de l’eau

Cette dynamique de réduction, voire de suppression, des pesticides non agricoles s’est mise en place il y a une dizaine d’années à l’échelle du bassin versant du Blavet par l’élaboration de plans de désherbage communaux conformément aux dispositions du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux du Blavet, appelé SAGE Blavet. Le SAGE Blavet est un document de planification visant une gestion équilibrée de la ressource en eau à l’échelle du bassin versant du Blavet qui concerne 105 communes. Pour en savoir plus sur le SAGE Blavet

 

Le rôle non négligeable des utilisateurs non agricoles

Cette dynamique amorcée par les collectivités doit être étendue aux autres utilisateurs non agricoles : gestionnaires des routes et des voies ferrées, professionnels du paysage, industriels, artisans et particuliers. En effet si, avec les collectivités, ils n’achètent que 10% du total des pesticides, ils sont à l’origine d’environ 35 % de la pollution des cours d’eau. Pourquoi ? Car les produits pulvérisés, essentiellement des désherbants, le sont sur des surfaces imperméables (parkings, trottoirs, cours bitumées ou gravillonnées, pentes de garage…). Ces traitements entraînent une pollution quasi systématique des eaux par ruissellement. Le produit, invisible, n’est pas dégradé et est transféré à la première pluie et induit une pollution des rivières via le réseau des fossés et ruisseaux.  Pour en savoir plus sur les pesticides et la situation des rivières du bassin du Blavet

 

Du 17 mars au 2 avril : Des rendez-vous à ne pas manquer pour en savoir plus sur ce sujet

A l’instar des collectivités, le SAGE Blavet invite donc tous les utilisateurs à changer de pratiques d’autant que la législation en la matière évolue beaucoup. Pour expliquer ces évolutions et inciter aux changements, des collectivités dont Pontivy Communauté participent, aux côtés du Syndicat de la Vallée du Blavet,  à l’opération « Le Blavet au naturel » qui se déroulera du 17 mars au 2 avril 2017. Des animations et ateliers gratuits ouverts à tous seront organisés sur le territoire du Blavet morbihannais. Programme sur https://www.facebook.com/leblavetaunaturel et sur http://www.pontivy-communaute.bzh/Environnement/Animations-gratuites-du-20-au-30-mars-2017

  • Haut de page